Featured

Adhésions 2019 ouvertes pour rejoindre Les Amis du Pitch Me !

Lors de l’année 2018, le Pitch Me, toujours logé 34 rue Surmelin au coeur du 20e arrondissement, a une nouvelle fois pu accueillir des concerts (Ahmet Maal, Lëk Sèn et plein d’autres !), des projections de film (un docu sur le rastafarisme par Julie Hamiti, un autre sur le cinéma sénégalais par Mustapha Saitque),  les performances théâtrales de ALT, les rendez-vous créateurs, les rencontres littéraires et notamment les soirées Work In Progress (sans oublier les after !). Le succès de ces dernières permet au troisième numéro de la revue de bientôt sortir. Déjà disponible en préachat, il est riche des nouvelles, extraits romanesques, poèmes et autres envolées d’écrivain. Afin de continuer l’aventure, de soutenir la publication du WIP et d’ouvrir l’association à de nouveaux projets, nous vous invitons joyeusement à nous rejoindre et à adhérer aux Amis du Pitch Me !

POUR DEVENIR ADHERENT ET/OU PRÉCOMMANDER LE 3e NUMÉRO, CLIQUER ICI ! 🙂 

Publicités

Atelier Noircir Wikipédia

L’encyclopédie collaborative en ligne la plus célèbre du monde, Wikipédia, s’inscrit dans le mouvement généreux du partage libre de la connaissance. En construction perpétuelle, une mer de brouillons y côtoie des sujets traités en profondeur. La quantité et la qualité des articles dépendent du centre d’intérêt des contributeurs. Le projet Noircir Wikipédia a pour objectif d’améliorer le contenu lié à l’Afrique et aux Afro-descendants, dans tous les domaines, de la culture à la science en passant par l’histoire et la politique.

Le 1er juin 2019, le Pitch Me a le plaisir d’accueillir deux organisatrices du projet, Ivonne González et Gala Mayí-Miranda, pour encadrer un atelier d’édition collective pour initier les volontaires à la rédaction sur l’Encyclopédie. La thématique proposée sera le cinéma africain mais chaque rédacteur a le choix de ou des articles sur lesquels il veut travailler. L’important est d’avoir des sources !

Vous pouvez assister à l’atelier ou y participer. Il se tient de 14 à 18 heures. Dans ce dernier cas, amenez votre ordinateur portable. A bientôt !

 

Ameth Maal, un guitariste peul et nomade, le samedi 23 février

Un proverbe peul du Fouladou, en Haute-Casamance, dit « Haala ko diyam : so wecciima boptataako », c’est-à-dire : « La parole est comme l’eau : elle ne se rattrape pas ». Il en va de même pour la musique. Mais alors que les mots engendrent parfois incompréhension et blessures, la musique jaillit sans noyer. Le Pitch me a coeur d’irriguer

Explorateur, mémoire vivante et messager des cultures musicales par l’intermédiaire de sa guitare, Ameth Maal (parfois écrit Ameth Male) entame sa tournée en France avec la bonne idée de jouer au Pitch Me samedi prochain ! Avec deux albums à son actif, ce chanteur et guitariste peul se nourrit d’un répertoire à la fois moderne et traditionnel, n’hésitant pas à marier le djembé et le flamenco tout en s’inspirant du Brésil sans oublier les rythmes du Sénégal.

Si vous avez aimé Laanamayo et Chérie, ou si vous êtres curieux , ou si de toute manière vous aimez l’atmosphère musicale d’un restaurant qui aime autant chatouiller les oreilles que les papilles, ou pour tout autre bonne raison en lien avec la joie de vivre et le plaisir des nuits insouciantes, alors n’hésitez pas à venir écouter le concert organisé dans ce cadre.

 

Soutenir S&SY Style

Dans le cadre de ses rendez-vous créateurs, le Pitch Me présentait ce samedi 9 février les créations de S&SY Style, une jeune entreprise de mode qui fabrique et vend en ligne des vêtements, des sacs et des tissus africains avec de la wax, en partenariat avec des artisans camerounais.

N’hésitez pas à les soutenir via la plateforme Ulule , où vous trouverez tous les détails quant à leur projet créatif !

SStyle

Une dramatique faim de théâtre ? ALT revient pour 2019 !

L’équipe du Pitch me vous souhaite une année pleine de saveurs, de joie et de littérature gastronomique ! 

Et pour combler ce dernier souhait, bonne nouvelle, ALT (Auteur Lecture Théâtre) revient enjailler vos oreilles ! Il y sera question de révolte, de liberté, de retour sur soi, de quête existentielle ! Qui ose distinguer vie et littérature ? Heureusement, le rhum gingembre sera là pour vous remettre de ces légitimes et étourdissantes émotions !

Première session de l’année, le 11 janvier 2019, Marjorie Fabre nous présente sa pièce Range ta soupe et mange ton cœur, déjà récompensée en 2016  ! Enfin, plutôt Mange ta soupe et range ton cœur, ce qui est meilleur pour la santé. Une œuvre doublement récompensée par le concours De l’encre sur le feu en 2016 et Aide à la création des auteurs dramatiques en  2017. Et si l’intitulé de la pièce vous semble un peu péremptoire, injonctif, voir carrément glaçial comme un 11 janvier, alors dites-vous justement qu’elle parle d’émancipation, de liberté et cœur non rangé. Faites confiance à l’adepte du tango qu’est Marjorie Fabre pour envoyer valser les soupe-aux-laits et réchauffer les esprits en plein hiver !

Une constellation, à moins que ce ne soit un plantigrade ou une mère en colère, inaugure la seconde session, La grande ourse, de la dramaturge sénégalo-française Penda Diouf. Garanti millésime de 2016. Une femme arrêtée par la police à cause d’un paquet de bonbons, cela respire le grotesque. Justement, le gros texte désamorce l’absurdité de l’existence (ou de la société, ou d’une police obtuse en l’occurence) en le dynamitant par le rire ou le non-sens. Mais la force impolicière n’entraîne pas forcément la franche rigolarde. Kafka n’est pas Rabelais. Reste alors la métamorphose, dans l’espoir de conjurer la dystopie. Venez assister à la révolte stellaire de l’ursidé le 8 février 2019.

Clara Benoit-Casanova explore la question de la construction de soi et de la vacuité de nos fantasmes. Trois femmes à l’identité floue se retrouvent sur une île comme on se perd dans la solitude. Dans une maison pleine de poussières, elles déballent des cartons et des souvenirs. Une grand-mère disparue réapparaît alors même qu’elles se dépatouillent tant bien que mal avec leur passé. Que signifie cette apparition fantômatique ? Et pourquoi ce titre végétal ? Métaphore ou allégorie ? Pour le savoir, rendez-vous le 15 mars 2019.

A force de vacheries, les ruminantes meuglent et ne rient plus. Marre d’être traitées comme des machines, les bovines ne souhaitent plus traiter avec leurs bourreaux. Nul ne sait si la prochaine révolution sera vegan mais des abbatoirs seront abbatus à coup sûr. Pour une mise en bouche théâtrale de cette colère à deux cornes, venez entendre interpréter la Salle de traite, de Rébecca Vaissermann, le 5 avril 2019.

Mathilde Burucoa conclut le premier semestre de l’année avec Du vide sous les toits le 10 mai 2019. Au sein du Hangar, un laboratoire désaffecté, Agathe, Nora et Louis vivent coupés du monde, à l’abri des télécommunications et de leur bruit perpétuel. Un refuge, un nid, un bunker de tranquillité. Etienne arrive dans ce groupe. D’abord séduit par lieu utopique, inaccessible à la morsure du monde, il s’interroge sur le bien-fondé de cette vie en autarcie. Les malheurs extérieurs n’exigent-ils pas d’essayer le changer ? Le doit-on ? Le peut-on ? Venez réfléchir à cette dramatique et dramaturgique question en vous remplissant la panse et en vous flattant la gorge !

Appel à textes de la revue WIP Littérature sans filtre

Préparation du 3e numéro, envoi de textes

jusqu’au 30 novembre 2018

La revue WIP, c’est un air du temps de la littérature, comme on peut venir l’écouter un lundi sur deux dans le cadre d’un des plus actifs cafés littéraires de Paris, le Work In Progress. Au WIP, tous les auteurs jouent à armes égales. Qu’ils soient déjà publiés ou néophytes, ils se retrouvent seuls avec leurs mots face au public du Pitch Me, restaurant d’inspiration africaine niché en plein cœur du 20e arrondissement de Paris. Sans filtre.

Qu’est-ce que la revue WIP ?

Pour découvrir la revue WIP Littérature sans filtre, il suffit de vous rendre dans toutes les bonnes librairies de France ou de l’acheter en ligne. C’est un beau mélange, plein de saveurs, d’extraits de romans, d’essais, de pièces de théâtre, des nouvelles et même des poèmes. Ça se lit comme un roman ou ça se picore dans le désordre. Chaque auteur y partage plus qu’un texte, mais aussi des réflexions sur son travail, ce qui le pousse à se livrer ainsi au monde, comme sur ses techniques d’artisan infatigable dans sa recherche du mot juste.

WIP 1 et 2

Pour chaque numéro de la revue WIP, un nouveau comité éditorial est désigné par l’équipe de la revue et les éditions Karthala. Quatre personnalités – jeune romancier, écrivain confirmé et professionnels du livre – sélectionnent parmi les textes présentés 15 à 20 extraits qui pour eux représentent cet air du temps.

Qui peut présenter son texte ?

  • Si vous avez lu au Work In Progress ou à l’un de ses évènements littéraires partenaires.

  • Si vous avez lu au WIP à Paris, Metz ou au Word In Progress au Luxembourg, envoyez-nous les extraits lus en précisant le nom de l’évènement et votre date de passage. Pour les nouvelles, envoyez-nous l’extrait et le texte intégral. Peu importe l’année ou que vous ayez déjà postulé, les cartes sont rebattues pour ce troisième numéro, avec son nouveau comité éditorial.

  • Si vous habitez sur le continent africain :

L’équipe de la revue WIP et les Éditions Karthala décident d’ouvrir la sélection aux auteurs vivant sur le continent africain. Si vous ne pouvez pas vous rendre à Paris ou au Luxembourg pour participer à nos évènements, envoyez-nous votre extrait de roman, de pièce de théâtre, vos poèmes ou votre nouvelle. Vous passerez par le même processus de sélection que les auteurs ayant participé aux soirées.

Nombre de signes : entre 15.000 et 20.000 signes, espaces comprises.

À qui s’adresser ?

Vous avez jusqu’au 30 novembre 2018 inclus pour nous envoyer votre texte.

Pour nous écrire : larevue@pitchmeparis.com

Pour acheter la revue WIP en ligne : Amazon, Karthala

Bonnes lectures. Au plaisir de vous revoir lors des prochaines soirées WIP au nouveau Pitch me, avec sa terrasse, sa bibliothèque et toujours les délices de Mam : 34 rue du Surmelin, métro Pelleport/Gambetta.

Le calendrier des prochaines soirées WIP à Paris :

WIP #129 : 5 novembre

WIP #130 : 19 novembre

WIP #131 : 3 décembre

WIP #132 : 17 décembre

L’équipe de la revue : Sonia, Vanessa, Jeannie et Antoine.

Un yassa pour Molière ! Alt au Pitch me : RDV le 9 novembre 2018

Alt 2

Alt (comme Auteurs, Lecteurs & Théâtre)  n’est pas une touche de clavier mais une association née fin 2017, créée par les écrivains et comédiens Annabelle Vaillant et Vincent Pavageau. Ce groupe d’émulation culturelle se donne pour objectif de favoriser la rencontre entre les dramaturges et le lectorat, de provoquer des discussions autour d’un texte, publié ou non, de susciter des échanges ouverts à tout l’univers entier.  Sans dec.

Bref, un projet frère (ou soeur, enfin proche et agenre) du Work in Progress, l’un articulé autour du théâtre, l’autre aboutissant à une revue, les deux rassemblés autour de la tambouille créative dans un  esprit de partage bon enfant. Autocongratulation introductive mise à part, une rencontre entre nos deux groupuscules risquait bien d’en engendrer une autre. Et ce qui devait arriver arriva.

Le vendredi 5 octobre, Alt ouvrait sa saison 2 au Pitch me avec la lecture d’un texte de Damien Dutrait, Le lac, publié, bien entendu, aux éditions Les cygnes. Une histoire d’oubli, d’errance et de métamorphose ? Pour le savoir avant tout le monde dans une ambiance enchanteresse (soyons modeste), il aurait fallu être présent ce soir là. Ô rage, ô désespoir ! L’extase esthétique tient à peu de chose.

Heureusement, les aficionados de lecture dramatique pourront se rattraper le 9 novembre 2018 avec une seconde émulsion centrée autour de Projet Grèce une création de Lisiane Durand, un texte au coeur de l’actualité à la croisée du poème et du récit de voyage. Avec quelques surprises en plus, nous espérons que vous serez de la partie !

 

Renouveler votre adhésion pour 2018 !

Et c’est parti pour une nouvelle année au Pitch Me !

A présent que nous sommes confortablement installés sur les hauteurs du 20e arrondissement, au 34 rue Surmelin, près de Gambetta, on vous annonce une année remplie de culture avec :

– le lundi, nos soirées Work In Progress, l’after WIP comme vous les connaissez depuis maintenant 6 ans ;
Le weekend, les DJ set ragga dancehall Rn&B ;
– Et, suite à l’engouement suscité par notre rencontre avec le chercheur César Fortes-Lima sur l’histoire génétique des Neg Mawon du Surinam, les pitch #Afrotopik en partenariat avec la revue Critique panafricaine.

Tout cela, bien sûr, arrosé de nos cocktails pays et illuminé par le sourire feutré du patron Mam Fédior 🙂

Bien évidemment aussi, tout cela n’aurait jamais été possible sans votre présence, amis du Pitch Me, votre soutien… Ainsi donc lançons-nous une campagne de renouvellement des cartes-membres de l’association !

– 20 euros pour l’adhésion annuelle ;
– ou 32 euros pour l’adhésion annuelle et AU CHOIX le premier ou le deuxième numéro de la revue WIP Littérature sans filtre ;
– ou 44 euros si vous souhaitez adhérer et recevoir le premier ET le deuxième numéro de la revue WIP Littérature sans filtre
– …ou plus si le cœur vous en dit !

Le plus simple c’est de nous faire un paiement sécurisé via la plateforme Hello Asso :

Si vous préférez le contact humain, muni de votre chéquier ou de vos espèces, vous pourrez vous acquitter des frais d’adhésion lors d’une prochaine soirée (la liste des events sur notre page FB) !

A bientôt !

Appel à textes : WIP, littérature sans filtre, bientôt le 2e numéro (date limite : 30 octobre)

Chers auteurs,

C’est la rentrée du Work In Progress et de sa revue WIP, littérature sans filtre, co-éditée par Karthala. Pour son premier numéro,  dix-neuf textes avaient été sélectionnés sur plus d’une centaine proposée. Un combo éclectique, plein de saveurs que vous pouvez toujours découvrir dans toutes les bonnes librairies et au Pitch Me. La revue WIP, ça se lit comme un roman ou se picore à l’envie. C’est un objet littéraire non identifié qui semble avoir trouvé son public. C’est ce qui nous motive à poursuivre l’aventure.

Pour son deuxième numéro, WIP, littérature sans filtre, ambitionne de faire mieux, grâce à vous, auteurs du Work In Progress. La seule règle pour avoir une chance d’être publié, avoir lu au WIP, peu importe l’année ou le type de textes (roman, nouvelle, essai, pièce de théâtre, poème). Si vous avez déjà postulé pour le premier numéro, les cartes sont rebattues, puisque quatre nouvelles personnalités formeront le comité éditorial et viendront donner à la revue une nouvelle identité. C’est le concept : chaque numéro sera une œuvre en soi.

Pour proposer vos textes, vous avez jusqu’au 30 octobre inclus. Pour les romans, essais, pièces de théâtre,  envoyez l’extrait que vous avez lu. Pour les nouvelles, la totalité du texte. Les poètes peuvent nous soumettre plusieurs de leurs œuvres.

Pour nous écrire : larevue@pitchmeparis.com

Brunch littéraire au Musée de l’immigration – Dimanche 26 mars à 11h30

Dimanche, le Pitch me s’exporte au Musée national de l’histoire de l’immigration ! Mam Fed, Claire Leydenbach et Karim Miské, vous invitent à un WIP hors-les-murs, à l’heure du brunch. Sofia Aouine, Bernardo Toro, et Karim Miské vous liront des extraits de leurs œuvres en cours d’écriture.

Il y aura des pastels, du gingembre, et d’autres délices signés Mam, en mode pitch me spirit ! Plus d’informations ici …

Avec :

  • Sofia Aouine après un long passage par le journalisme, le reportage radiophonique et le documentaire, elle est en train d’écrire un premier roman dont elle lira quelques extraits.
  • Karim Miské documentariste et écrivain, il est l’auteur des romans Arab Jazz (Grand Prix de Littérature Policière) et N’appartenir ainsi que du roman graphique S’appartenir et de chroniques pour Le Monde, Rue89, Les Inrockuptibles…
  • Bernardo Toro auteur d’origine chilienne, il a publié plusieurs essais sur la littérature ainsi que des romans (Contretemps, De fils à fils). Il est le premier auteur à bénéficier d’une résidence d’écrivain au Musée national de l’histoire de l’immigration. Cette résidence est l’occasion de réaliser un projet de création littéraire intitulé Paris, ville monde.