Reprise des soirées WIP au Pitch Me le 9 septembre : où en est la revue ?

La revue WIP est toujours là, toujours bien vivante !  Avec un troisième numéro parfois engagé et haut en couleur, d’autres fois plein d’humour. Tel est le choix du nouveau comité éditorial franco-luxembourgeois. Extraits à lire en fin d’article.

La revue WIP – Littérature sans filtre, co-éditée par les éditions Karthala et les Amis du Pitch Me, vient de publier en juin son 3e numéro. Son tirage reste stable, autour de 300 exemplaires. Elle a vocation à se développer, car elle s’ouvre désormais au continent africain. Un jour, car elle commence déjà à le faire, elle réunira les auteurs des pays francophones, au gré des rencontres d’une équipe active de « bourreaux d’auteur » qui animent les discussions et les rencontres ouvertes à tous (Sonia, Elisabeth, Jeannie, Anita, Vanessa, Karim, Eric et Antoine ).

La revue est composée de textes qui ont été lus au fil des années lors des soirées Work In Progress au Pitch Me et de leurs petites sœurs trilingues, les soirées Word In Progress de la Kultufabrik (Luxembourg). Le besoin a fini par se faire sentir de laisser une trace de ce qui se lisait. Des soirées fortes en émotion, réflexion et création tous azimuts. Souvent autour de thèmes de ce qui se trament dans les contemporaines.

Ce troisième numéro est une sélection de 15 nouvelles, microfictions, extraits de roman, théâtre et poésie, concoctée par un comité éditorial réuni pour l’occasion au bar-restaurant du Pitch Me, dans le XXe arrondissement de Paris : Serge Basso de March, Marie Eugène, Juliette Combes-Latour et Gaël Octavia.

La revue WIP a demandé à chaque auteur de livrer une confidence « à propos de l’écriture ». Ainsi, le lecteur entre dans l’atelier de l’auteur, à la suite de son œuvre. Puis une courte biographie permet de faire connaissance et pourquoi pas de lui permettre ainsi de rencontrer son futur éditeur.

Certains auteurs en ont trouvé un entre le moment de la lecture et de la publication dans la revue (Nairi Nahapetian, Gabrielle Deydier, Emmanuelle Favier, Sabrina Kassa, Irina Teodorescu, Sofia Aouine, Dominique Sylvain, Anthony Poireaudeau, Franck Balandier). Ils sont parus depuis quelques mois ou sont présents pour la rentrée littéraire 2019. D’autres ont publié dans la revue WIP des textes qui complètent leur œuvre littéraire : les inédits d’In Koli Jean Bofane, GauZ’, Gabrielle Deydier, Sedef Ecer, Johann Zarca, Gaël Octavia, Laureline Amanieux, Léonard Vincent.

En outre, la revue WIP résonne des voix de jeunes auteurs, parfois journalistes ou artistes ; ils viennent régulièrement au Pitch Me pour se fixer une échéance d’écriture et échanger avec des écrivains, éditeurs et lecteurs passionnés. Chaque année, à la rentrée de septembre, un appel est lancé auprès des auteurs qui ont participé aux soirées WIP. Le numéro 3 a ouvert son appel à textes aux auteurs résidant sur le continent africain.

La revue WIP est disponible en librairie, au Pitch Me (Paris) et à la Kulturfabrik (Esch-sur-Alzette, Luxembourg). Vous la trouverez également sur le site des éditions Karthala (version papier ou numérique) et les librairies en ligne.

Publié par Pitch me

Restau culturel d'inspiration afro.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.